Stop au hold-up fiscal de la finance

STOP au hold-up fiscal de la finance !

Les arguments

  • Traiter les épargnant-e-s modestes moins bien que les grandes fortunes ? Non !
  • De nouvelles pertes fiscales qui fragilisent les prestations publiques ? Non !
  • Favoriser l’évasion fiscale et la spéculation ? Non !

Récolte de signatures très réussie

Nous vous tenons volontiers au courant des prochaines étapes de notre référendum. Vous recevrez aussi toutes les dernières nouvelles, notamment concernant la votation.

Partager ce référendum par WhatsApp par facebook par Threema

Arguments

Aujourd’hui, tout le monde paie l’impôt anticipé sur les intérêts qu’il touche. Le Parlement a décidé de le supprimer – mais uniquement pour les personnes qui possèdent des obligations ! Les détenteurs de comptes bancaires normaux, eux, devraient toujours payer l’impôt anticipé.

Une fois de plus, hauts revenus et grandes fortunes se servent sans vergogne au Parlement. Ils sont les seuls à profiter de cette réforme fiscale, alors qu’ils ont déjà bénéficié de nombreuses baisses ces dernières années.
Stoppons ce hold-up fiscal !

Traiter les épargnant-e-s normaux moins bien que les grandes fortunes ? Non !

Seul le rendement des obligations est défiscalisé. Le compte épargne standard, lui, reste soumis à ce même impôt !

Encourager l’évasion fiscale des grandes fortunes ? Non !

L’impôt anticipé évite l’évasion fiscale : les contribuables honnêtes se le voient rembourser. Le supprimer est une incitation directe à frauder le fisc !

Creuser un trou dans les caisses publiques ? Non !

Les effets sur les finances de la Confédération et des cantons se monteraient à plusieurs centaines de millions de pertes. Et si les taux d’intérêts remontent, cela pourrait aller jusqu’à un demi-milliard.

Défiscaliser les transactions financières et la spéculation ? Non !

Le projet prévoit également de supprimer le prélèvement de 1,5 pour-mille lors de la vente d’obligations. Abolir cette taxe sur les transactions ne profite qu’au secteur financier !

Contacts

Ce site est édité par l’Union syndicale suisse en tant que membre du comité interpartis du référendum.

Monbijoustrasse 61, 3007 Berne

031 377 01 01

info@uss.ch

www.uss.ch

Pour les médias :
Les responsables de la communication de l’USS sont à la disposition des journalistes pour répondre à leurs questions.

Infos pour les médias sur uss.ch